Nombreux sont ceux qui attendaient la suite de la trilogie de Pierre Lemaitre, après le premier opus : Au revoir là-haut. Parfois l’attente génère de la déception. On va enlever tout suspense au lecteur, de déception il n’y aura point. Et même si vous n’avez pas lu le premier volet, vous pourrez apprécier ce formidable roman.
Il commence en 1927, Marcel Péricourt est mort et ses funérailles se déroulent devant une foule non-négligeable, le Tout-Paris est là, jusqu’au chef de l’Etat. Sa fille Madeleine hérite de l’empire financier. Elle est désormais seule (son mari est en prison) avec son fils de sept ans, Paul. Alors que le convoi funéraire démarre, Paul se jette de la façade d’un immeuble sur le cercueil de son grand-père, provoquant on l’imagine bien, la stupéfaction dans la foule et la stupeur de sa mère (ça se passe dans les 10 premières pages de lecture, pas d’inquiétude rien n’est dévoilé). Suicide, tentative de meurtre ?
Comment une femme seule, qui n’y connait rien dans les affaires, accaparée par son fils unique, peut-elle gérer la fortune colossale laissée par son père, à la veille de la crise de 1929 ? Gustave Joubert, le banquier, l’homme de confiance du vieux Péricourt est toujours là. Et il y a l’oncle député, Charles Péricourt, bon politicien mais qui doit tout à Marcel. Et la fidèle Léonce.
Si l’histoire se déroule dans le premier tiers du siècle dernier, on est frappé par la proximité des discours avec notre époque, que ce soient ceux des hommes politiques, des chefs d’entreprise, de la presse, des plus puissants aux sans-grade (sans-dent dirait-on aujourd’hui). C’est la montée des extrêmes, de l’anti-sémitisme, du fascisme en Allemagne mais aussi en Italie et en France où les idées sont reprises. Complots, Amours, sexe, trahison, vengeance sont au cœur du livre ou peu à peu les masques tombent.
Couleurs de l’incendie c’est aussi une galerie de personnages forts : M. Dupré, le solitaire, Solange Gallinato, la diva, Vladi, l’incroyable infirmière polonaise.
On rit, on frémit, on pleure, on stresse dans ce roman réjouissant mené de main de (Le) maître (ok, facile mais vraiment c’est prenant). Vivement la suite !

Couleurs de l’incendie, Pierre Lemaitre
Albin Michel

L’auteur :
Pierre Lemaitre est né en 1956 à Paris

Categories: Roman

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter