C’est un livre sur une histoire oubliée de la deuxième guerre mondiale. C’est l’histoire des habitants de l’île de Jersey, abandonnés, sacrifiés par Churchill.

Un matin alors que la fête de l’ile battait son plein les habitants ont vu l’armée Allemande débarquer après un bombardement meurtrier.

Et on vit le quotidien de l’occupation, des camps pour les demi-juifs, de la résistance et de la collaboration.

Les personnages principaux sont les habitants de l’île qui s’expriment chacun à leur tour. Victoire le Gallais, jeune fille habitant l’île avec sa famille, Emma Landry qui tient le pub avec son mari, le Captain Richardson gardien du phare, Diane Fitzgerald, belle fille du Bailli et bien d’autres.

Nous suivons années par années la situation sur l’île, l’évolution de la vie de chacun. La vie est de plus en plus difficile et l’occupation de plus en plus violente. L’île servant de pont avant pour les allemands dans l’espoir d’envahir l’angleterre, les soldats sont de plus en plus nombreux et il faut les nourrir. La famine, la peur, la violence quotidienne vont devenir les lots des habitants.
Le lien est fait par la narratrice (Nathalie GOLDMAN), descendante d’un des demi-juifs interné sur l’île qui explique les recherches qu’elle a faites. Jusqu’au bout Churchill niera l’occupation des îles et aucune victime ne sera reconnue ou indemnisée. Les îles seront libérées un an après le débarquement en Normadie.

Alors les habitants et les responsables de l’île de Jersey vont prendre une décision qui changera le futur de celle-ci.

J’ai suivi ce récit avec passion et intérêt. Ces histoires sont attachantes, bouleversantes, horribles.

Un peu décontenancée par la forme choisie au début (un chapitre pour un personnage, on change de personnage, on fait des allers-retours entre aujourd’hui et hier),  je suis très vite rentrée dans ce livre. L’écriture est facile à lire, le style est simple.

J’ai tout simplement adoré et de plus ce livre m’a donné envie de connaitre un peu mieux l’histoire de cette île à cette période.

Churchill m’a menti, Caroline Grimm
Flammarion

Categories: Historique, Roman

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter