Konrad Jonsson est de retour à Tomelilla, une ville suédoise située en Scanie.
Un jour sa mère Agnès, n’est tout simplement pas rentrée à la maison, portée disparue sans laisser de trace. A sept ans, Konrad est donc confié par l’assistance publique à Signe et Herman, un couple austère du coin. Klas, leur fils unique le déteste d’emblée.
Après 30 années sans renouer le moindre contact, à sillonner le monde comme journaliste, il revient au pays parce que ses parents adoptifs ont été exécutés d’une balle dans la nuque chacun. Le couple avait touché le pactole au loto mais n’en avait pas dépensé un centime. Les soupçons de la police se tournent tout de suite vers Konrad, d’autant qu’un témoin affirme l’avoir vu sur place quelques temps auparavant.

Dans la fournaise de cet été suédois, Konrad va essayer de prouver son innocence en renouant des liens avec son enfance. Il est toujours hanté par le mystère de la disparition de sa mère. Les anciens amis qu’il va retrouver ne sont bien entendu plus ce qu’ils étaient à l’époque. Avec le recul et de nouveaux éléments il comprendre bien des épisodes de jadis qu’à son âge il ne pouvait pas appréhender correctement.
La police est très peu présente, c’est lui qui va mettre à jour la vérité. Très bien construite, l’histoire tient jusqu’à la dernière ligne dans une grande cohérence et sait associer le thriller à la réalité (celle de l’auteur en tout cas) de la société suédoise.
Comme peut le faire Mankell, Lönnaeus nous dresse un portrait peu glorieux de la Scanie ou la peur de l’étranger est très vive, et entraîne, comme dans beaucoup d’endroits, une xénophobie qui ne se cache plus.

On peut y lire un épisode savoureux où le héros doit se présenter au commissariat d’Ystad et où il demande, par bravade, à voir le commissaire Wallander (personnage récurrent de Mankell). Ce qui ne fait par rire les flics. Gageons que dans la réalité cela doit se produire régulièrement !
C’est un hommage habile et cocasse qui est rendu au maître en citant son personnage.

Il est à l’évidence sur la bonne voie à suivre et il s’en tire plutôt bien.

Ce qu’il faut expier, Olle Lönnaeus
Liana Levi

L’auteur :
Olle Lönnaeus est né en 1957 à Tomelilla (Suède)

Categories: Thriller

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter