Voici un polar « politique-fiction », et encore, lorsque je dis fiction, j’exagère. En effet, l’auteur se base sur l’élection présidentiel de 2012. Et tout au long du roman, on croise certains des candidats en lice pour l’élection et des militants de tout les parties. D’ailleurs l’humour est mis en avant avec ces militants et leurs répliques.

Mais derrière cette dérision de la vie politique se déroule une trame qui laisse quelques cadavres sur le bord de la route, une histoire de vengeance, de rédemption.

Deux hommes vont se confronter dans ce livre : un vieux rocker-romantique désabusé et un rien cynique qui va tenter de se racheter une conduite en honorant un serment fait à un amour de jeunesse qu’il n’a jamais pu oublier, et un autre homme, machiavélique, dont le cœur a été rongé par une jalousie destructrice qui n’est que haine.

Ce n’est pas le genre de polar qui vous tiens en haleine. Rapidement, l’intrigue est dévoilée et on comprend très vite la machination. Mais Rainer Cloos est attachant et puis les répliques acidulées sur la politique font rire ou sourire. Alors on continue, ce qui fait que la lecture se fait sans peine.

De mon point de vue, la vision décapante de la campagne présidentielle de Philippe Gauvart, est plus intéressante que la trame policière de l’énigme.

Bondues sans confession, Philippe Govart
Édition Ravet-Anceau

L’auteur :
Philippe Govart est né à Lille en 1962



Categories: Policier

About l-aligator

Amateur de polar et Roman noir, webmaster du blog des amis de San-Antonio

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter