C’est bien parfois de choisir des livres au hasard sur les rayons des bibliothèques ou des librairies. Juste comme ça, jeter un œil sur la couverture, puis retourner le livre, lire la 4ème de couverture et décider de l’amener chez soi et de le lire. C’est ce que j’ai fait avec Biture express. Je ne le regrette pas du tout. Au contraire, j’aurais regretté de faire autrement, de lire sur un site de référence (un autre …) que ce livre est un roman jeunesse destiné aux adolescents à partir de treize ans. J’en aurai conclu que ce bouquin ne m’étais pas destiné et j’aurai eu tort.

Parce que Biture express m’est allé droit au cœur bien que j’ai déjà plus de trois fois treize ans ! Ce livre nous raconte les déboires (dé-boire) de Sarah, 15 ans, en vacances avec ses parents et sa petite sœur Gaby sur un terrain de camping ou les adolescents se retrouvent le soir pour s’adonner aux joies du binge drinking, pratique qui consiste à consommer rapidement assez d’alcool pour atteindre l’ivresse. Sarah ne semble pas mesurer le pouvoir destructeur de ce qu’elle considère comme un amusement. Pourtant un matin elle se réveille sous sa tente, à moitié dévêtue, les jambes dehors, sans se souvenir de ce qui s’est passé la veille ni même comment elle est rentrée jusqu’à l’emplacement familial. Sa petite sœur, elle a tout vu…

Pour ce qui est du style, la narration se fait à la première personne; dans la plupart des chapitres, c’est Sarah qui raconte, d’autres fois c’est Gaby. Effectivement le style est au langage adolescent mais la quarantaine passée on n’a pas forcément besoin d’un traducteur pour s’y retrouver, soyez rassurés. Ce livre est un bon moyen de porter un regard objectif sur l’ivresse des adolescents, sur les risques de cette pratique en vogue. Il ne se veut pas forcément moralisateur, même si Gaby, treize ans, semble mieux prendre conscience de la gravité de la situation que sa sœur, elle aime Sarah plus qu’elle ne la condamne. L’auteur a également permis à Sarah de parler des joies de l’ivresse, même si elles sont éphémères et trompeuses ce qui évite de tomber dans le cliché manichéen.

Un roman que je conseille donc effectivement aux adolescents mais aussi à leurs parents.

Biture express, Florence Aubry
Mijade

L’auteur :
Florence Aubry est née à Besançon en 1968


Categories: Jeunesse, Société

About Christophe

Lecteur mais aussi (plus modestement) auteur, je vous invite à découvrir mon nouveau livre "Chroniques boulangères réalistes et utiles, Tome 2 : M. Menthol et les rongeurs" dont des extraits gratuits sont disponibles sur ce site.

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter