Une usine dans les Vosges est aux portes de la fermeture. Sous-traitant d’une firme automobile, Vélocia en est à son énième plan social en quelques années mais cette fois la fin semble inéluctable.
Martel est le responsable syndical. Il est devenu syndicaliste par hasard, pas spécialement motivé par le droit du travail ni par la lutte ouvrière. Empêtré dans des problèmes d’argent, il essaie de joindre les deux bouts en faisant le service d’ordre dans une boite de nuit. Il se lie avec Bruce, une petite frappe récemment rencontrée à l’usine. Bruce est fier de son corps bodybuildé, et rêve de devenir un caïd. Il deale régulièrement et s’est « mis en affaire » avec de dangereux malfrats, les frères Benbarek. Il va entraîner Martel avec lui dans une sale histoire, une commande un peu spéciale demandée par les frères en question.

Ce roman se déroule sur fond d’effondrement de la société et des valeurs : la fermeture systématique des usines dans les Vosges, les combats syndicaux perdus d’avance, le blues des jeunes qui n’ont d’autres activités que les troquets et les joints, les vies à la petite semaine et les trafics en tous genres pour espérer s’en sortir. Ajoutez à cela un hiver rigoureux et vous aurez un tableau peu optimiste d’une France rurale qui semble abandonnée à elle-même. On s’étonnera à peine des drames qu’engendrent ce mélange de misère sociale.

Pourtant il y a des choses qui ne changent pas et qui maintiennent l’espoir de jours meilleurs : les rencontres amoureuses. Qu’elles soient adultes ou adolescentes, elles font battre le cœur de protagonistes, les font se rencontrer et vivre des sensations sans cesse renouvelées, générations après générations, toujours les mêmes mais pourtant si différentes.

Nicolas Mathieu a ce talent de nous décrire très précisément les situations. Son écriture est très « visuelle » et les personnages bien compris. Pas de bons ni de méchants, juste des gens qui essaient de faire au mieux dans leur époque, leur région avec les moyens qui sont les leurs.

Un bouquin qui donne une bonne idée de ce que peut être parfois, aussi, la vie quotidienne en 2014.

Aux animaux la guerre, Nicolas Mathieu
Actes Sud

L’auteur :
Nicolas Mathieu est né en 1978 à Épinal

Categories: Passion

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter