Après de (trop) nombreuses années passées à la tête du Pakistan, le général Zia il-Haq est en proie au doute et à la paranoïa. Persuadé que quelqu’un en veut à sa vie, il se retranche chez lui, conseillé par ses généraux, et protégé par son fidèle garde du corps, le brigadier TM.
Le général n’est peut-être pas si paranoïaque que cela, car entre les envies de pouvoir ou de vengeance et les influences étrangères, ce ne sont pas le ennemis qui manquent.
Un sous-officier aspirant de l’armée de l’air, Ali Shigri, responsable d’un escadron de parade muette (défilé sans musique, juste à la cadence) va être le lien entre les nombreuses manigances au plus haut sommet de l’état.
Dans cette république islamiste écrasée par le poids de son armée, les militaires tous puissants ont perdu de vue depuis longtemps les réalités de la vie de leur population. Le général Zia, obsédé par  l’obéissance au Coran, y lit les signes de son avenir en en ouvrant les pages au hasard afin d’y trouver la justification écrite de ses actes. Autour de lui on lutte pour cacher les penchants qu’on peut avoir pour les femmes, les hommes, l’alcool ou la drogue.
L’action de déroule dans les années 1980, à une époque ou État-Unis et Pakistan unissent leurs forces en Afghanistan pour accélérer la défaite des Russes. Détail savoureux : on croise au détour de la fête de l’indépendance à l’ambassade américaine d’Islamabad un certain O.B. Laden.
Les hommes, aussi puissants et religieux soient-ils, sont en proie aux doutes, aux faiblesses et aux maladies. Ils ont beau avoir tout prévu, le grain de sable peut se matérialiser au travers d’ un corbeau ou d’une cargaison de mangues.

Si le livre est parfois cruel, il est surtout irrévérencieux et drôle, dans un pays qu’on a du mal à priori à imaginer autrement que austère et fermé. Un bon moment de lecture qui nous fait voyager dans un univers méconnu.

Attentat à la mangue, Mohammed Hanif
10/18
Prix du Commonwealth 2009

Mohammed Hanif est né en 1964 au Pakistan. Après une carrière dans l’armée de l’air pakistanaise il devient journaliste et a travaillé pour le New York Times, le Washington Post et pour la BBC.



Categories: Divers

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter