«Les romans lus tapissent les murs de son studio. Pas de bibliothèque, il les empile. Son espace vital se rétrécit au fil des lectures. Il tient ses comptes : deux tonnes cinq de polars…»
Ahmed Taroudant, veilleur de nuit, est en arrêt maladie depuis cinq ans. Dépression chronique. Il ne voit personne, passe ses journées à lire des polars achetés au kilo, chez Monsieur Paul le libraire du coin.
Sa belle et jeune voisine du dessus, son amie Laura hôtesse de l’air dont il est secrètement amoureux, vient d’être sauvagement assassinée.
Il sera le coupable idéal.
Trop facile, ça sera plus compliqué que ça…
L’enquête commence.
Rachel, juive ashkénaze et Jean le breton lunaire, les deux flics.
Et Ahmed, l’arabe «border line» qui veut sauver sa peau.
Ensemble ils vont se lancer dans l’aventure à la recherche des coupables.
Trois personnages très attachants.
Drogue, crime et religion ne vont pas faire bon ménage !
Hassidiques, salafistes et témoins de Jéhovah seront de la partie.
Karim Miské nous livre son premier roman accompagné d’une bande-son impeccable, aux petits oignons : Portishead, Public Image Limited ou les Rolling Stones période «Sympathy for the Devil», la meilleure.
La promenade guidée du métissé 19ème arrondissement de Paris est toujours attrayante.
Le lecteur suivra vonlontiers le parcours fléché.
L’écriture de Miské est teintée de poésie et de sentimentalisme parfois un peu trop parfumée à «l’eau de rose» ou trop colorée «fleur bleue», à vous de choisir.
Mais le lecteur lui pardonnera (ou pas ?) car l’intrigue de ce polar bien rythmé tient la route et se lit avec plaisir.
« Ce polar est une manière d’en finir avec les débats stériles et les discours stigmatisants que l’on a pu entendre ces dernières années. La réalité que je décris dans ce livre est celle des gens qui travaillent, se côtoient au quotidien et qui sont de différentes confessions mais qui néanmoins partagent une histoire commune qui est celle du passé colonial de la France. Dans le polar, il y a des méchants et des gentils de tous les côtés et dans toutes les religions  », commente Karim Miské.
Un auteur à suivre donc…

Arab Jazz, Karim Miské
Viviane Hamy

L’auteur :
Karim Miské né en 1964, est réalisateur. Arab Jazz est son premier roman.

Categories: Policier

About Cripure

Enseignant, marié et quatre enfants. Vit en Auvergne. Mes auteurs préférés : Balzac, Cendrars, Char, Giraudoux, Guilloux et Dostoïevski. Je ne lis pas pour oublier, deviner ou deviser mais pour (sur)vivre ! "Lire vous sépare des échanges de convention." Yannick Haenel. Ah oui j'oubliais : je ne parle que des livres que j'aime !

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter