Joan Travers est interpellée par la police à la sortie de l’université d’Alabama à Huntsville. Un drame vient d’avoir lieu lors d’une réunion où trois personnes ont été tuées et trois autres grièvement blessées. Les témoins survivants accusent tous Joan d’avoir sorti une arme de son sac à main et d’avoir froidement abattu ses collègues. Le Ruger P89 a été retrouvé avec ses empreintes et son ADN. Mais la femme nie les faits farouchement, n’ayant aucun souvenirs d’une quelconque fusillade.

Inspiré d’une histoire vraie, le récit est tout à fait remarquable dans son déroulement et dans son dénouement. Par des chapitres alternés, nous vivons d’une part les jours de Joan passés en prison et ses relations avec son avocat qui tente de lui faire échapper à la peine de mort. Puis nous remontons le temps, depuis son enfance jusqu’au jour du drame. C’est par ce biais que nous découvrons sa personnalité forgée par les relations avec ses parents (l’exigence de sa mère et l’absence de son père), avec son frère Keith, son rapport avec les hommes et sa vie de mère de famille de quatre enfants. L’auteur décrit parfaitement les tourments de la vie de Joan, nous faisant entrer dans son intimité, découvrant au fur et à mesure une personnalité complexe, chahutée entre son désir de réussite professionnelle de haut niveau (elle est diplômée d’Harvard) et une vie de famille nombreuse qu’elle voudrait stable.

Le livre est très bien construit et ne livre son verdict qu’au bout d’un récit impossible à lâcher. Un excellent polar, nerveux, qu’on ne peut que recommander !

Alabama shooting, John N. Turner
L’Aube Noire

L’auteur :
John N. Turner est bactériologiste, il signe là son deuxième roman après Amérithrax

Categories: Policier, Roman
  • Facebook
  • Twitter