Sous-titré Portraits et chroniques iniques d’un collège unique, ce livre est un livre humoristique.

L’humour comme la table peut en séduire certains et en rebuter d’autres.

J’ai beaucoup apprécié la richesse du texte largement fourni en jeux de mots divers et variés. Piga aime jouer avec les mots et ne s’en prive pas. C’est un joyeux auteur, à situer quelque part entre Raymond Devos et Patrick Sébastien.

Je ne peux pourtant pas sincèrement dire que je me suis esclaffé à chaque page. Ce qui ne signifie pas que le livre n’est pas drôle. Mais il touchera sans doute plus franchement les acteurs actifs ou retraités de l’éducation nationale dont il dresse le (s) portrait (s) dans une suite de textes courts et travaillés.

L’auteur y dépeint le quotidien du personnel enseignant dans le collège de Nichon-la-Gaillarde, village franchouillard type où la machine à café fonctionne mieux que la photocopieuse de la salle des profs.

Ma préférence va vers une chronique intitulée « Le prof du lendemain ». Où, parfois, un prof peut avoir la trouille d’enseigner et se laisse couler, seul, dans le « bar d’à côté ». Une chronique parmi d’autres mais qui m’a semblé être la plus « sincère » si c’est le terme qui convient. Le titre, peut-être un peu longuet, est à l’image des trente autres longs titres des textes qui ne le sont pas.

En tout état de cause voilà une lecture qui plaira aux enseignants qui sauront rire de leur œuvre salvatrice : inculquer un savoir académique à des élèves qui n’en ont cure. Ce qui est difficile, même bourré.

À bas la rentrée, Piga
SDE


Categories: Humour

About Christophe

Lecteur mais aussi (plus modestement) auteur, je vous invite à découvrir mon nouveau livre "Chroniques boulangères réalistes et utiles, Tome 2 : M. Menthol et les rongeurs" dont des extraits gratuits sont disponibles sur ce site.

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter