« 5h36 : au Cap, une Américaine gravit Lion’s Head, paniquée.
5h37: on appelle Benny Griessel et les inspecteurs sous sa tutelle – une fille a été égorgée.
7h02: Alexa Barnard se réveille, encore saoule, à côté du cadavre de son mari.
Passé 12 h 57: ça tourne mal pour Griessel et ses hommes.
Et à 18 h 37, les affaires sont classées.
Treize heures ordinaires pour ces inspecteurs des homicides. »

Un vrai polar comme on les aime, à l’ancienne.
On y trouve tous les ingrédients qui réjouissent l’amateur que je suis.
Une bonne dose d’angoisse, du stress, des questionnements multiples, des personnages très humains, des flics véreux, des bons, des méchants.
Bref, tout ce qu’il faut pour passer des heures les yeux rivés sur les mots à se ronger les ongles, avec une avidité sans retenue.

Et comme toujours avec Deon Meyer, cerise sur le gâteau, une description sans concession de la société sud-africaine.
Du solide !

13 heures, Deon Meyer
Points

L’auteur :
Deon Meyer est né en en 1958 à Paarl (Afrique du Sud)



Categories: Policier

1 réponse actuellement.

  1. Malcolm J. dit :

    J’ai beaucoup aimé ce polar, un vrai guépard sous la couverture. Avant 12H57, c’est tendu, après c’est carrément de la folie pure ! Une course haletante aux personnages fouillés et attachants. Une médaille d’or pour ce livre très réussi, avec toujours en fond des questions sociales, ethniques, politiques, économiques… Merci d’avoir mis en lumière ce roman.

You must be logged in to post a comment.

  • Facebook
  • Twitter